lundi 28 mai 2018

Vite, remettre de l'humain dans la tech


Une publication de Eric Scherer à lire à tête reposée mais de toute urgence !
Toutes les questions relatives à l'IA et aux nouvelles technologies sont (bien) posées. 
Et la conclusion est force de proposition : suffisamment rare pour le signaler !

Eric Scherer est Directeur de l'innovation et de la prospective de France Télévisions

https://www.meta-media.fr/2018/05/20/vite-remettre-de-lhumain-dans-la-tech.html


jeudi 22 mars 2018

le devenir-poulpe

Depuis qu’il s’est découvert une passion pour les pieuvres, calamars et autres seiches, ce philosophe américain ne cesse de plonger pour les observer. Au point d’avoir découvert chez eux des caractéristiques qui laissent songeurs les humains.

Une découverte comme je les adore dans Philosophie magazine et qui donne très envie de lire le livre !
http://www.philomag.com/lactu/portraits/peter-godfrey-smith-le-devenir-poulpe-26164



mardi 13 mars 2018

Il était une fois, une belle chaise de bureau commandée sur Internet


En dehors du fait récurrent d’être sans arrêt 
sollicitée pour noter tel ou tel service

y a-t-il finalement une réelle prise en compte des retours client sur le niveau de qualité du produit ? Quelques mauvaises expériences récentes me laissent dubitative sur la possibilité d’une e-consommation exigeante en qualité et fidèle aux promesses. 

Soit un site de mobilier et accessoires maison, design impeccable, collaboration avec de jeunes designers talentueux, graphisme du site d’un gout parfait, habile gestion de la production - à la demande.  Bref je craque pour une chaise de bureau qui me semble parfaite, très bien décrite,  mesures précises, vues et zooms alléchants, photos de belle facture. 
Premier signe d’agacement : ma recherche, sans achat tout d’abord, a pour conséquence immédiate de faire surgir des pop up sur toutes mes pages internet consultées, sur ma boite email en ligne, sur mon journal quotidien. Des chaises de bureaux font irruption, clignotent, défilent en carrousel infernal, me sautent à la figure mais passons. 
Je passe commande à un prix qui parait très raisonnable (retenez bien cette phrase).
A peine validée la commande vaut inscription sur une liste de diffusion de la newsletter. 
Donc, chaque jour au moins 2 ou 3 emails arrivent dans ma boite surtout que nous sommes en période de soldes ! Le compte à rebours devient de plus en plus insistant, et après de récurrentes prolongations exceptionnelles,  le « trop tard » culpabilisant qui s’affiche en grand me fait bien comprendre à quelle point je suis bête. 
Pourtant des visites régulières sur le site me montrent que 
les soldes et promotions sont quasi permanentes
Quelques semaines plus tard, livraison ! Bien organisée, bien annoncée bref satisfaisante. 
Ouverture impatiente du colis et là… deception !
L’objet reste beau, le design est décidément assez réussi même si l’ergonomie se révèle imparfaite pour des dos fragiles, évidemment sans avatar pour essayer c’est difficile… 
Mais c’est sur la fabrication et la qualité des matériaux que la contrariété est la plus grande. 
Tout, absolument tout est approximatif !
Tapisserie mal posée, raccords tissu / bois imprécis, traces de colle, roulettes bruyantes et qui  roulent déjà mal, pièces métalliques qui se révèlent en plastique, un plastique omnipresent et bas de gamme.

Alors, évaluation ? Je suis en grève de la notation alors je n’y répondrai pas. 
Je suis d’ailleurs convaincue que ma réponse ne servirait en rien à améliorer le produit ou le service. Certes le livreur lui, sera évalué, et certainement sanctionné en cas de mauvais feed back mais ce sera le seul. Pour le reste, mes données vont augmenter la base client et même celle d’autres qui l’auront achetée. 


Fans de mode, dingues de design, accro aux livres et autres passionnés du vélo, curieux de nature, pas spécialement psychorigides ni techno-phobiques 
redécouvrons le bon vieux rapport rapport qualité/prix qui sonne si désuet. 
Soyons prêts à évoluer dans nos modes d’achat pour un meilleur service certes, 
mais aussi pour un meilleur PRODUIT ! 

Maintenant remplacez chaise par vêtement.

jeudi 1 mars 2018

ISPO: Fillings and performant insides

Downjackets and padded products are still very present in outerwear yet they are worked considerably refined, for ultra-compactable not bulky garments, and sometimes thin enough for mid layers and pants. Pre-quilted fabrics with woven or welded channels provide even more lightness, flexibility and downproofness. Partitioning is anyway less dense.
Fillings perform from the inside in all invisibility, more and more technical for an ever thinner and more efficient insulation, more and more eco-friendly with recycled synthetic fibers. Feather and down are offered by the meter in incredible zero weight sensation (Thindown). Wool fillings, nonwoven recycled cashmere (Imbotex) step in. Fibers and heating technologies are improving (Novaheat technology for Helly Hansen).

ISPO : Duvets, ouatinages et intérieurs performants

La doudoune et les ouatinages sont toujours très présents pour les pièces de dessus. Ils sont travaillés considérablement affinés, pour des vêtements ultra-compactables, à l'encombrement minimum, y compris pour les pièces intermédiaires et même les pantalons. Les tissus pré-matelassés aux canaux tissés ou soudés apportent encore plus de légèreté, de souplesse et sans fuite de duvet. Les cloisonnages sont moins denses.  
Les ouatines performent de l’intérieur en toute invisibilité, elles sont de plus en plus techniques pour une isolation tout en finesse, de plus en plus eco-friendly avec des fibres synthétiques recyclées ou des duvets certifiés. La plume et le duvet sont proposés au mètre (Thindown), la laine et le cachemire recyclés (Imbotex) s'insèrent en nappes non-tissées, les fibres et technologies chauffantes progressent à grand pas (technologie Novaheat pour Helly Hansen).

mercredi 28 février 2018

ISPO: Nature under watch

Here, sustainability is no longer a trend nor an axis of differentiation. It is a general mantra of which not a brand excludes itself.
We see almost total disappearance of non-recycled polyester, growth of recycled polyamides and elasthanne, biosourced fibers and synthetic materials, search for biodagradability, water-less dyeing technologies (SpinDye). Wool and especially merino - including recycled merino (Südwolle) are gaining momentum for underwear but is also found in bondings, fillings and linings. Orthovox, specialist of high mountain and mountaineering works with the Swisswool label for the entire collection. 
The respect of the animal is an unavoidable cause promoted by the brands with great support of commitments and labels. According to them, wool is absolutely museling-free, livestock and transport are subject to increased surveillance, goose or duck down must be collected without animal suffering as claimed by Northface « Responsible down Standard ».

Chemistry is also at the heart of the concerns, PFC-free becomes the norm, and the objective is to replace each material by its respectful eco-equivalent. Bio-sourced, recycled materials and chemistry are in the scope for membranes and foams. Using hemp in composite materials of skis, skates and snowboards is no longer so surprising.

ISPO : Nature sous surveillance

Le développement durable n’est plus une tendance ni un axe de differentiation. 
C’est un mantra général dont pas une marque ne s’exclue. 
Disparition presque totale du polyester non recyclé, croissance des polyamides et des élasthanes recyclés, des fibres et matériaux synthétiques biosourcées, recherche de biodagradabilité, technologies de teinture water-less (SpinDye). 
La laine et surtout le merinos - y compris le merinos recyclé (Südwolle) - montent en puissance pour les dessous mais aussi dans les ouatinages, les doublures, les softshells etc. Orthovox, spécialiste de la haute montagne et de l’alpinisme travaille avec le label Swisswool pour l’ensemble de la collection. 
Le respect de l’animal est une cause incontournable promue par les marques à grand renfort d’engagements et de labels. Selon leurs dires, la laine se doit d’être « museling-free », l’élevage et le transport font l’objet d’une surveillance accrue, les duvets d’oie ou de canard doivent être recueillis sans souffrance animale, en dérivés de production de viande uniquement. 

La chimie est aussi au coeur des préoccupations, l'absence de PFC devient la norme, et l’objectif est de remplacer chaque matériau par son équivalent eco-respectueux. Ce sont donc des plastiques bio-sourcés, recyclés, ou l’utilisation du chanvre dans les matériaux composites des skis, skate et snowboards. 

lundi 26 février 2018

ISPO - Industry 4.0

A theme put forward in collaboration with Adidas in the new "Digitize" space which gathers information, demonstrations and conferences. 
Beyond the issues of supply and demand, industrialization - this unglamorous subject, focuses the eyes and questions tomorrow. We are at the dawn of an upheaval that is out of all proportion to the ups and downs of recent history. The model is being reinvented. Completely. The beginning and the end of the supply chain are inexorably shortening, skipping industrial stages that will be replaced by data collection and robotization. 
Knitted products best prefigure this new world. In a few seasons, base layers and mid layers have gone from a basic status to futuristic and experimental pieces. Semi finished flatbed pieces, seamless and wholegarment technologies create a pre-designed garment, alternating reinforcement and ventilation thanks to stitches effects and integrating the functionality from the yarn. Creation is boosted by special collaborations such as that of the architecture studio Zaha Hadid with Odlo. 
The re-thinking of manufacturing issues nestles in the smallest detail. Raglan sleeves instead of straight constructions and woven tubular fabric are found in a Peak Performance downjacket in order to reduce the number of seams and optimize the process.

ISPO - Industrie 4.0

Une thématique mise en avant en collaboration avec Adidas dans le nouvel espace « Digitize » qui rassemble information, démonstrations et conferences.
Au delà des problématiques de l’offre et de la demande, c’est l’industrialisation - ce sujet peu glamour, qui concentre les regards et pose les questions de demain. Nous sommes à l’aube d’un bouleversement sans commune mesure avec les péripéties de l’histoire récente. Le modèle est en train de se réinventer complètement. Le début et la fin de la supply chain se rapprochent inexorablement, sautant des étapes industrielles qui seront remplacées par la collecte de données et la robotisation.
Ce sont les produits maille qui préfigurent le mieux ce nouveau monde. Les base layers et mid layers sont passées d’un statut de basiques sans interêt mode à des pièces futuristes et expérimentales. Tricotages rectilignes, technologies sana couture et « wholegarment » font naitre un vêtement pré dessiné, alternant renfort et ventilation au gré des jeux de points, intègrant la fonctionnalité dès le fil. Les initiatives sont soutenues par des collaborations spéciales comme celle du studio d’architecture Zaha Hadid avec Odlo ou par un design épuré et très moderne comme le sweat de Descente All terrain récompensé d’un Award. 

La reflexion sur la fabrication se niche dans les moindres détails. Manches raglan au lieu de montage droit et tissu tubulaire tissé et non cousu pour une doudoune de Peak Performance pour minimise le nombre de coutures dans son process de confection. 

ISPO: pre-figuring the future of clothing industry?

ISPO event brings together every year all the key players in the sport business, brands, suppliers and retailers.

Despite the diversity of products and targets, big topics of the moment question the whole sector. The innovative and technological approaches developed by most brands are very much like experiences in the real world that could well inspire and nourish the fashion industry as a whole.

CHAPTER 1
SMART TRACEABILITY

Smart clothing is exploring new tracks. If health and safety remain relevant topics in this field, with ultra performant electronic components, sensors and geolocation, we see appearing new features that could exceed the field of sport. The traceability of our clothes and the data related to their life cycle could be implemented into electronic components - ever more thin and flexible, at each stage of its manufacture and consumption. According to Robert Lindner who gaves a seminar for OE-A (organic and Printed Electronic association) researches are going towards more diversified uses and technical supports : connected NFC tags, solar charging batteries, printable electronics become super discreet and textile compatible. Microchips could be implemented with information on production tracking, fiber performance and functionality, labels, manufacturing conditions, maintenance tips, recycling possibilities etc… readable by the end consumer. Communicating on the garment’s ID is one of the most interesting opportunity offered by smart technologies. And this, potentially applying to larger markets.

tomorrow: CHAPTER 2 INDUSTRY 4.0

ISPO : un aperçu saisissant du futur de l’industrie de la mode et de l’habillement

L’événement qui réunit chaque année tous les acteurs du sport, marques, fournisseurs et détaillants, plateforme business et innovation incontournable. 

Malgré la diversité des produits et des positionnements, les grands sujets du moment questionnent l’ensemble du secteur. Les approches innovantes et technologiques développées par la plupart des marques ressemblent fort à des expériences dans les conditions du réel qui pourrait bien inspirer et nourrir la filière mode dans son ensemble. 

1/ SMART TRACABILITÉ
Le vêtement intelligent amorce de nouvelles pistes d’usage. Si la santé et la sécurité restent des sujets pertinents dans ce domaine, avec des composants électroniques toujours plus fins et plus souples, on voit apparaitre des fonctionnalités qui pourraient dépasser le domaine du sport. Les données liées au cycle de vie du vêtement, du fil qui le compose à sa fin de vie pourraient être implémentées dans des composants électroniques à chaque étape de sa fabrication et de sa consommation. Selon Robert Lindner qui a donné un séminaire pour l’OE-A (Organic and Printed Electronic Association), les recherches vont vers des usages et supports techniques plus diversifiés: étiquettes NFC connectées, batteries de recharge solaire, composants électroniques imprimables devenue super discrets et compatibles avec le  textile. Ces micro puces bourrées d’information renseigneraient sur les étapes de production, les performances et fonctionnalités des fibres, des conseils d’entretien, jusqu’au recyclage. Communiquer sur la carte d’identité du vêtement est l'une des opportunités les plus intéressantes offertes par les technologies intelligentes. 

Et cela, potentiellement applicable à de plus larges marchés.

demain : INDUSTRIE 4.0 

vendredi 23 février 2018

the look of the day



Milan Fashion Week
Gucci en free style !
Incroyables portraits du présent
imaginés par un créateur à la pensée libre et généreuse.
Vive la déraison !
Un vrai piège pour algorithme,
que proposer de similaire après ça ???